Ministère de l’Eau et de l’Assainissement

Pour toute réclamation ➜ 81 800 10 12Nous Contacter ➜ ⎪ Le PNDDAA

Touba : Le Plan directeur de l’assainissement évalué à 171 milliards de FCfa

Touba :  Le Plan directeur de l’assainissement évalué à 171 milliards de FCfa
Touba : Le Plan directeur de l’assainissement évalué à 171 milliards de FCfa
23 avril 2021

L'hôtel de ville de la cité religieuse de Touba a abrité, le  21 mars 2021, jusque tard dans la soirée, un atelier de partage sur le Plan directeur de l’assainissement de la ville de Touba. Les techniciens et les acteurs à la base ont passé au crible ce plan évalué à 171 milliards de FCfa. 

L’assainissement de la cité religieuse de Touba requiert une planification rigoureuse pour suivre l’évolution des besoins d’une des villes qui détient l’un des taux d’urbanisation les plus élevés au monde. Ce sujet a été au centre d’une réunion qui a pris fin à l’hôtel de ville de Touba le mercredi 21 avril 2021. Les communautés et les autorités municipales, les religieux et les agents de l’Office national de l’assainissement du Sénégal (Onas) et des techniciens d’autres services de l’État ont échangé sur le Plan directeur de l’assainissement (Pda) estimé à 171 milliards de FCfa.

« L’objectif de cet atelier a été atteint. Nous avons échangé sur le Plan directeur de l’assainissement de la ville. Nous avons entre 72 à 75 points bas dans la ville », a souligné le Gouverneur Gorgui Mbaye. Ce dernier a salué l’approche du Directeur général de l’Onas, le Dr Ababacar Mbaye, qui a permis à tous les acteurs de donner leurs points de vue, d’exprimer leurs préoccupations par rapport à l’évacuation des eaux usées et à la gestion des inondations. Déjà des ouvrages ont été réalisés dans le cadre de la mise en œuvre de ce Pda qui reste le tableau de bord jusqu’en 2030, le coût des ouvrages réalisés est de 13,5 milliards de FCfa pour les eaux pluviales et 9,5 milliards de FCfa pour les eaux usées. « Les ouvrages réalisés et ceux en cours de construction représentent moins de 20 % de ce qui est prévu dans le Pda. Donc, nous devons aller vite », a précisé le Directeur général de l’Onas.  

Le gouverneur a suggéré la formalisation d’un cadre de réflexion pour le suivi des décisions issues de l’atelier. D’ailleurs, il s’est dégagé des interventions des uns et des autres, le renforcement de la collaboration entre les différents acteurs étatiques comme communautaires. Surtout que la préservation des ouvrages reste un vaste chantier pour l’Onas. « Une chose est d’investir pour la construction des réseaux et des stations ; l’autre, c’est de préserver la durabilité de ces infrastructures. Ils nous faut l’implication des populations pour atteindre nos objectifs », a rappelé le Dr Ababacar Mbaye.

Auparavant, le Maire Abdou Lahad Ka a salué l’organisation de l’atelier pour échanger sur les questions d’assainissement de la ville de Touba. Serigne Abdou Lahad Gaïndé et Serigne Ousmane Mbacké ont abondé dans le même sens.

Source: 
le SOLEIL