Ministère de l’Eau et de l’Assainissement

Pour toute réclamation ➜ 81 800 10 12Nous Contacter ➜ ⎪ Le PNDDAA

PROGRAMME DÉCENNAL DE LUTTE CONTRE LES INONDATIONS : les recommandations de l’Assemblée nationale prises en charge, selon le Gouvernement

PROGRAMME DÉCENNAL DE LUTTE CONTRE LES INONDATIONS  : les recommandations de l’Assemblée nationale prises en charge, selon le Gouvernement
PROGRAMME DÉCENNAL DE LUTTE CONTRE LES INONDATIONS : les recommandations de l’Assemblée nationale prises en charge, selon le Gouvernement
29 juin 2021

Huit Ministres concernés par la lutte contre les inondations ont été interpellés, lundi 28 juin 2021, par les députés sur le Programme décennal de lutte contre les inondations (Pdli). Apportant la réponse principale au nom de ses collègues, le Ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, a indiqué que certaines des recommandations de la Mission d’information parlementaire sont déjà prises en charge par le Gouvernement. 

Les Ministres de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, de l’Intérieur, Abdoulaye Felix Antoine Diome, du Développement Communautaire, de l’Équité sociale et Territoriale, Samba Ndiobène Kâ, de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène Publique, Abdoulaye Sow, des Infrastructures, des Transports Terrestres et du Développement, Mansour Faye, des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, des Collectivités Territoriales, du Développement et de l’Aménagement du territoire, Oumar Guèye, en plus de celui chargé des Relations avec les Institutions, Samba Sy, ont fait face à la représentation nationale, hier.
Les députés ont interpellé ces membres du Gouvernement sur les réalisations du Programme décennal de lutte contre les inondations (Pdli) d’un montant de 766. 988. 450. 362 FCfa et présentement exécuté à hauteur de 511.231. 298. 456 FCfa. Le Ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, qui assurait la coordination des travaux, a été le premier à apporter la réponse introductive du Gouvernement. Il a indiqué que les recommandations de la mission d’information parlementaire sont en train d’être exécutées. «Le Gouvernement salue cette démarche. Le Pdli a fait l’objet de plusieurs évaluations. Certaines des recommandations de la Mission sont déjà prises en charge par le Gouvernement. Le projet de gestion des eaux pluviales va renforcer l’Anacim avec un radar dernier cri pour la surveillance», a révélé M. Thiam. 

Même s’il reste encore beaucoup à faire, les efforts ont abouti à des progrès notables et à des réalisations tangibles, poursuit-il.  Le Gouvernement avait communiqué, en son temps, sur les réalisations faites dans des localités précises  rappelle le Ministre de l’Eau et de l’Assainissement.  Toutefois, Serigne Mbaye Thiam prévient que la question va gagner en intensité avec le dérèglement climatique. Compte tenu de cela, rassure-t-il, le Président de la République, Macky Sall, a mobilisé des moyens conséquents pour la construction d’autres ouvrages. 

Le Pdli sera poursuivi par l’État avec d’autres ressources financières, assure le Ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo. Il rappelle ainsi la récente signature de la deuxième phase du Programme de gestion des eaux pluviales et d’adaptation au changement climatique (Progep) avec la Banque mondiale. 

Le Ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Abdoulaye Diome est revenu sur le Plan Orsec, régi par un décret de 1999. Il est régulièrement évalué. En fonction des besoins des gouverneurs, dit-il, la répartition financière du Plan Orsec 2020 a été faite. Dans le même ordre d’idées, le Ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Développement, Mansour Faye, a confié que les projets infrastructurels prennent en charge, maintenant, l’assainissement avant de rassurer que le Brt n’impactera pas l’évacuation des eaux pluviales.

À son tour, son collègue du Développement communautaire, de l’Équité sociale et territoriale, Samba Ndiobène Kâ, interpelé sur l’indemnisation des sinistrés, a révélé que pour Dakar, l’État a dépensé  1,266 milliard de FCfa, pour Saint-Louis 1,047 milliard de FCfa. Le Ministre de l’Urbanisme, Abdoulaye Sow, lui, a constaté que des promoteurs délivrent des parcelles sur des zones non aedificandi sans plan d’urbanisme. Il promet de veiller à faire cesser ces agissements. 

95% des travaux d’assainissement à Keur Massar effectués
Le Ministre des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement du territoire, Oumar Guèye, a évoqué le cas spécifique de l’assainissement de Keur Massar. Les travaux de la phase 2 du Projet de gestion de gestion des eaux pluviales et d’adaptation au changement climatique (Progep), d’un coût de 15 milliards de FCfa, sont en bonne voie. Ces travaux ont démarré depuis février  2021 et devaient durer 12 mois. Leur taux d’exécution est de 95 %, ajoute le  Porte-parole du gouvernement. Sur 10 km de réseau de drainage, Oumar Guèye confie qu’il reste moins de 500 mètres. Sur les sept bassins, cinq sont terminés. « C’est une performance à saluer car l’entreprise avait 12 mois pour achever les travaux», se réjouit M. Guèye. Les travaux concernent les quartiers Aïnoumady, Darou Rahmane, Sant Yallah, Cité Mame Dior, Camille Basse etc.

Il s’agit de réaliser des canalisations de trois mètres avec une profondeur de 1 à 1,5 mètre pour évacuer les eaux vers les bassins puis vers le marigot de Mbao. Avec les premières pluies sur Dakar, M. Guèye fait remarquer qu’«il n’y a pas d’inondations» à Keur-Massar, mais qu’il fallait juste du temps pour l’évacuation des eaux. Des «tuyaux anaconda» sont arrivés au Port de Dakar et vont servir au pompage dans certains quartiers, révèle-t-il. «Cette année, on ne verra pas de canots à Keur Massar car toutes les dispositions sont prises par le Président de la République», rassure-t-il. 

Source: 
LE SOLEIL