Ministère de l’Eau et de l’Assainissement

Pour toute réclamation ➜ 81 800 10 12Nous Contacter ➜ ⎪ Le PNDDAA

OUAKAM Les empiètements menacent le réseau d’assainissement

OUAKAM Les empiètements menacent le réseau d’assainissement
OUAKAM Les empiètements menacent le réseau d’assainissement
14 avril 2021

 En visite dans plusieurs quartiers de Ouakam, le Directeur général de l’Office national de l’assainissement du Sénégal (Onas) a constaté l’empiètement sur le réseau d’assainissement. Le Dr Ababacar Mbaye a annoncé la réhabilitation de certains ouvrages, notamment le canal qui longe le mur de l’aéroport jusqu’à Ngor, de même que la station de pompage de la Cité Cheikh Amar. Le Directeur général de l’Office national de l’assainissement du Sénégal (Onas), le Dr Ababacar Mbaye, poursuit ses visites d’indentification des problèmes d’assainissement pour apporter des solutions avant l’hivernage. Le mardi 13 avril 2021, il était avec ses techniciens à Ouakam au canal qui longe le mur de l’aéroport jusqu’à Ngor via les Cités Mbakiou Faye et Caisse de dépôt et de consignation (Cdc).

Il a constaté qu’il y a plusieurs occupations anarchiques et un empiètement qui ont fini par rétrécir ce canal d’évacuation des eaux pluviales. Ce canal reçoit aussi beaucoup de branchements clandestins des maisons pour l’évacuation des eaux usées. Ababacar Mbaye a indiqué qu’il doit être réhabilité pour permettre un meilleur drainage des eaux pluviales. «On voit que cette canalisation est très impactée, détériorée, ce qui pose un réel problème. La problématique, c’est aussi la connexion irrégulière des eaux usées qui impacte le fonctionnement du canal», a-t-il regretté. Selon lui, il faut réhabiliter la station de pompage à la Cité Cheikh Amar qui pourrait régler le problème et permettre de déconnecter les branchements des eaux usées.

À la Cité Bat-Train, le constat est le même : il va falloir réhabiliter la station de pompage pour améliorer l’assainissement. La délégation de l’Onas est passée aussi par la Cité El hadji Malick Sy 1 et 2 de Ouakam où l’on note de bonnes initiatives des populations. Dans ce quartier, des associations ont décidé de mettre en place un réseau d’assainissement semi-collectif sur fonds propres. Oumar Gaye, le délégué du quartier El hadji Malick Sy1, a estimé que les habitants ont accepté de s’organiser pour mettre fin aux difficultés de drainage des eaux pluviales, à chaque hivernage. L’Onas a décidé de les accompagner pour qu’ils se connectent au réseau principal. À la Cité Avion, où il y a une station de pompage semi-collective, il y a un problème d’accès pour les camions hydrocureurs du fait de nouvelles constructions sur la voie publique. Le responsable de l’Onas a proposé de régler cette question avec la mairie de Ouakam pour éviter que le passage des camions ne soit obstrué pour de bon. Globalement, M. Mbaye pense qu’il est nécessaire de rencontrer les responsables de la commune de Ouakam pour une réunion de concertation avec les prometteurs immobiliers et toutes les parties prenantes pour offrir aux populations un meilleur cadre de vie.

PARC FORESTIER DE L’AÉROPORT DE YOFF

 

Une station d’épuration prévue sur le site Le Directeur général de l’Onas a fait noter que les quartiers de Ngor, Ouakam, Yoff pourront bénéficier des retombées du projet de parc forestier de Dakar-Yoff, sur une partie des terres de l’aéroport. L’Onas a demandé un hectare au Ministère de l’Environnement, sur ce site, pour la construction d’une station d’épuration qui pourra prendre en charge la problématique de la gestion des eaux usées dans la zone.

Source: 
le SOLEIL