Ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement

Pour toute réclamation ➜ 81 800 10 12Nous Contacter ➜ ⎪ Le PNDDAA

Assainissement de Kaolack : Le premier Ministre lance les travaux estimés à 15 milliards F CFA

Assainissement de Kaolack : Le premier Ministre lance les travaux estimés à 15 milliards F CFA
Assainissement de Kaolack : Le premier Ministre lance les travaux estimés à 15 milliards F CFA
26 septembre 2018

Le premier Ministre Mahammad Boun Abdallah Dionne, a lancé hier les travaux d’assainissement de la ville de Kaolack d’un coût global de près de 15 milliards de francs CFA dont 1,2  pour la cité religieuse de Médina Baye.  Ce programme qui a reçu le concours la Banque ouest africaine de développement ( Boad) accorde une place à l’assainissement des cités religieuses de Touba et de Tivaouane et de Médina Baye.

Est-ce la fin du calvaire pour les populations impactées par les inondations dans la ville de Kaolack ? C’est en tout cas l’objectif fixé au Programme d’assainissement des eaux pluviales de la capitale régionale dont les travaux ont été lancés ce mardi par le premier Ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne. Ce dernier qui a fait le déplacement en compagnie du ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Mansour Faye et du directeur général de l’Office  national de l’assainissement du Sénégal (Onas) a souligné l’importance de ce chantier. A la  vérité,  les ouvrages vont répondre aux défis que constituent les inondations dans certains quartiers de la ville.

« Ce projet qui va mobiliser des financements de prés de 15 milliards F Cfa dont 1,2 milliard pour l’assainissement de la cité religieuse de Médina Baye améliorera de façon significative les conditions de vie et de santé des populations de la commune impactées par les inondations », a relevé  le chef du gouvernement, Mahammed Boun Abdallah Dionne à la salle des  hôtes de la cité religieuse de Médina Baye. Il a donné plus de détails sur le paquet d’ouvrages. Le système d’assainissement sera composé  de 12,5 Km de connecteur de drainage d’eaux pluviales, de deux bassins d’écrêtage de 19.500 m3 et de 765m3 et aussi la réalisation de 7992 ml de voies neuves en pavés autobloquants.

Le premier Ministre qui a précisé que les travaux vont concerner 13 quartiers de la capitale régionale a notamment insisté sur la part belle accordée à la cité fondée par Cheikh Al Islam El Hadj Ibrahima Niasse ‘’Baye ‘’.  Cette cité bénéficiera des investissements de 1, 2 milliard de francs Cfa pour l’assainissement de ce quartier situé dans la périphérie nord-est de la commune de Kaolack.

                            Reprofilage de la bande d’Aozou

L’autre volet important du projet, c’est le reprofilage de la bande d’Aozou située à la limite de la commune de Khahone sur un linéaire de 3.567 ml.  Le chantier est installé  dans le quartier de Gawane au cœur des zones inondables de Khanxoum et Touba Ndorong. Pour sa part, l’adjoint au maire, Dr Diallo a dans son discours salué le démarrage des travaux. Il a évoqué que c’est le début de la résolution d’une équation compliquée pour les populations de la commune de Kaolack. Certaines parmi ces dernières  avaient vécu un calvaire ininterrompu durant les saisons de pluies. Le président du Conseil départemental  Baba Ndiaye a abondé dans le même sens. Il  a transmis la gratitude des populations de la ville au président de la République Macky Sall.

                                                                                                            

AUTOROUTE MBOUR-FATICK-KAOLACK        Les travaux démarrent en décembre

 Le premier Ministre a annoncé deux autres bonnes nouvelles pour les populations. Il s’agit du démarrage en décembre des travaux de l’autoroute Mbour-Fatick- Kaolack et la signature des contrats pour les lots 1 et 2  de l’Université du Sine Saloum El Hadj Ibrahima Niasse (Ussein) de Kaolack. Pour rappel ce programme d’assainissement de Dix villes de 70 milliards de nos francs CFA a reçu le concours de la Boad et concerne 10 villes.

                                                                                                         

 

 

 

Source: 
LE SOLEIL