Ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement

Pour toute réclamation ➜ 81 800 10 12Nous Contacter ➜ ⎪ Le PNDDAA

Le ministre de l’Hydraulique et de l'Assainissement, Monsieur Mansour Faye, annonce plus de 15 milliards pour des quartiers de Saint-Louis

Le ministre de l’Hydraulique et de l'Assainissement, Monsieur Mansour Faye, annonce plus de 15 milliards pour des quartiers de Saint-Louis
Le ministre de l’Hydraulique et de l'Assainissement, Monsieur Mansour Faye, annonce plus de 15 milliards pour des quartiers de Saint-Louis
06 août 2018

Monsieur Mansour, Faye ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, a lancé, dans le cadre du programme d’assainissement des 10 villes, les travaux dans certaines localités de Saint-Louis. Ainsi, pour 15,5 milliards, les questions d’assainissement vont connaître une évolution positive, au bénéfice des populations de la ville tricentenaire.

En donnant le coup de ces travaux à Pikine et devant diverses autorités, le ministre Mansour Faye apporte une solution à une vieille doléance des populations de ce quartier et bien d’autres localités de Saint-Louis qui avaient de réels problèmes d’assainissement. En effet, souligne ce dernier, comme la plupart des villes, Saint-Louis connaît des problèmes d’assainissement.

Pour régler ce problème, le gouvernement a initié, avec l’appui de la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD), le programme des 10 villes pour un montant de 70 milliards. Ainsi, Matam, Tamba, Touba, Tivaouane et Cambérène auront un réseau d’assainissement neuf, tandis que les villes de Louga, de Saint-Louis, de Rufisque et de Pikine vont bénéficier d’une densification de leur réseau. Dans cette même logique, rappelle Monsieur Mansour Faye, Kaolack aura un réseau de drainage des eaux de pluie. Cinq cents (500) édicules seront construits dans des écoles. Ce qui fait que 400 000 personnes auront accès à des ouvrages.

Le ministre a aussi fait part, lors de cette cérémonie, de la décision des autorités de mener d’autres projets d’envergure dans la ville de Saint-Louis. Ainsi, il a annoncé le lancement prochain des travaux de l’Île de Saint-Louis pour un coût global de 8 milliards grâce au concours de la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (BADEA). Ce projet va permettre l’accès à un système d’assainissement adéquat à 7400 concessions supplémentaires, qui seront branchées à l’égout. Tous ces programmes d’envergure montrent, selon Monsieur Mansour Faye, la volonté de l’Etat à relever le grand défi du sous-secteur de l’assainissement.

Le maire de Saint-Louis a également salué l’apport des partenaires comme la BOAD, pour les financements qu’elle accorde à notre pays, dans le cadre de la prise en charge adéquate de l’assainissement et des besoins en eau, secteurs faisant partie intégrante de l’axe 2 du Plan Sénégal émergent.

Dans son propos, Mme Aïda Mbaye Dieng, première adjointe au maire de Saint-Louis, s’est dit heureuse de ces travaux qui vont permettre aux populations d’avoir des conditions d’existence adéquates. Elle a, en outre, rappelé la haute portée sanitaire et sociale de l’assainissement dans ces localités cibles.

Lansana Gagny Sakho, DG ONAS

« On assiste à des avancées significatives dans ce secteur »

 

« Il faut d’emblée noter des avancées significatives dans ce secteur, avec les plus hautes autorités du pays, avec en premier le chef de l’Etat Macky Sall, qui se sont engagés à rendre les conditions de vie des populations plus adéquates. Ces travaux à Saint-Louis, d’un montant global de 15, 5 milliards et d’une durée de 18 mois, vont améliorer l’assainissement des zones comme Guet-Ndar, Pikine 1 et 2, Pikine route de Dakar, Ndiolofène Sud, Cité Niakh, Diamaguène et Ndiolofène Nord, les localités périurbaines de Sanar Peulh, Cité Saed Boudiouck et Ngallèle.

Ces travaux portent essentiellement sur la réalisation de 75,2 km de réseaux d’eaux usées et 6200 branchements domiciliaires. Il est aussi prévu de construire dans la commune de Saint-Louis 10 stations de pompage d’eaux usées, une station de pompage des eaux pluviales à Pikine, une station de traitement des boues de vidange et 50 édicules scolaires. Egalement, 7 stations de pompage seront réhabilitées. Le lancement de cet important projet entre dans le cadre d’un programme global d’assainissement couvrant la période 2017-2019 de plusieurs localités ».

 

Mbaye Ndiaye, Conseiller économique, social et environnemental et habitant de Pikine

« On appelle les populations à s’approprier ces ouvrages »

 

« Ces ouvrages vont sensiblement améliorer les conditions de vie des populations et, en leur nom, je dis toute notre satisfaction. Nous saluons également cet investissement. Pikine, c’est un tiers de la population de Saint-Louis. Nous remercions le président Macky Sall et le ministre-maire Mansour Faye pour leur appui constant. Nous profitons également de cette occasion pour demander aux populations de s’approprier ces ouvrages ».