Ministère de l’Eau et de l’Assainissement

Pour toute réclamation ➜ 81 800 10 12Nous Contacter ➜ ⎪ Le PNDDAA

Réhabilitation du collecteur Hann-Fann affaissé aux HLM 4 :Le gros œuvre achevé   

Réhabilitation du collecteur Hann-Fann affaissé aux HLM 4 :Le gros œuvre achevé   
Réhabilitation du collecteur Hann-Fann affaissé aux HLM 4 :Le gros œuvre achevé   
21 avril 2020

 

Les travaux de réhabilitation de la partie affaissée du collecteur Hann-Fann, aux Hlm 4, sont à l’étape de finition. La pose a été effectuée et il ne reste que la remise à l’état des lieux pour ce projet d’un montant de 170 millions de FCfa. Une équipe de l’Onas s’est rendue hier sur les lieux.

Les stigmates de l’affaissement du collecteur Hann-Fann, dans le quartier des Hlm 4, ont presque disparu. Sur le site, à part un terrain un peu défiguré par le passage des engins de l’Office national de l’assainissement du Sénégal (Onas), rien ne renseigne que sous terre il y a l’un des plus importants collecteurs d’eaux usées de Dakar. Il y a quelques mois, ce collecteur Hann-Fann s’était affaissé au niveau des Hlm 4. Après cet évènement, les autorités administratives et l’Onas ont pris les dispositions pour sécuriser la conduite mais aussi les populations. L’évaluation des travaux a été aussi effectuée, selon Pedre Sy, directeur de l’Exploitation et du contrôle de l’Onas, qui s’est rendu sur le site avec une petite équipe, le lundi 20 avril. Le gros œuvre est achevé. Cependant, a rappelé Pedre Sy, il fallait faire l’évaluation avant le démarrage des travaux parce que le chantier se trouve dans une zone urbaine avec une forte densité d’habitants, mais aussi à côté d’installations de la Senelec, de la Sen’Eau  et de canalisations du réseau d’eau pluviale. Il a fallu dévier une partie des eaux du collecteur pour pouvoir travailler à sec et en toute tranquillité sur le site. 

L’Onas a aussi trouvé des solutions pour les maisons riveraines du site qui utilisaient le collecteur pour évacuer leurs eaux usées. «Après cette évaluation, on a commencé les travaux en posant les canalisations. La pose s’est effectuée normalement et tout a été fait comme il le faut. Le gros œuvre est terminé», a assuré Pedre Sy. Pour le Directeur de l’Exploitation et du contrôle de l’Onas, il ne reste que la remise à l’état des lieux. 

Soulagement des populations  

Les populations impactées ont été également prises en compte dans ce projet. Pour preuve, un mur détruit lors des travaux sera reconstruit de même que les dalles chez les Hann, une partie de la maison de Amadou Lamine Diop, etc. L’espace public du quartier sera refait avant la fin des travaux.  Il est prévu sur cet espace la construction de nouveaux bancs publics. «L’impact social du projet est important et on fera tout pour que ce quartier des Hlm 4 puisse retrouver son environnement d’avant», a promis le Directeur de l’Exploitation de l’Onas. » M. Sy a remercié les populations de la zone pour leur «patience et leur accompagnement» dans le cadre de la réalisation dudit projet. 

Ces voisins de l’ouvrage ont positivement apprécié l’état d’exécution des travaux et les retombées en remerciant le Directeur général de l’Onas d’avoir respecté ses engagements depuis l’affaissement d’une partie du collecteur sur une soixantaine de mètres dans leur quartier. Propriétaire d’une maison jouxtant le chantier de l’Onas, le doyen Amadou Lamine Diop se dit content des travaux. Le retraité de la Rts a confié qu’avec la réhabilitation de cette partie du collecteur de Hann-Fann, c’est un grand soulagement pour les populations riveraines. 

Le collecteur Hann-Fann sera préservé et sécurisé   

L’état des lieux du collecteur Hann-Fann qui fait l’objet d’une occupation humaine avec même des constructions sur l’ouvrage est fait depuis 2011, a assuré Pedre Sy, le Directeur de l’Exploitation et du Contrôle de l’Onas. Interpellé sur ce sujet, il a assuré que le nécessaire sera fait par l’Etat pour préserver l’ouvrage mais aussi la sécurité des personnes. L’étude a permis de connaitre exactement l’état dudit collecteur. «En relation avec les autorités administratives, on a parcouru tout le collecteur pour évaluer. Une partie de ce collecteur a été même remplacée. Si vous regardez, du Haima jusqu’au niveau du feu rouge qui se trouve en face de la Clinique internationale, toute cette partie a été réhabilitée en 2016. C’était une partie qui présentait beaucoup de problèmes», a souligné Pedre Sy.   

Source: 
le SOLEIL