Ministère de l’Eau et de l’Assainissement

Pour toute réclamation ➜ 81 800 10 12Nous Contacter ➜ ⎪ Le PNDDAA

 

Bannière AAE

Célébration du 8 mars : les femmes de l’Onas apportent le sourire à la Pouponnière de Mbour

 Célébration du 8 mars : les femmes de l’Onas apportent le sourire à la Pouponnière de Mbour
Célébration du 8 mars : les femmes de l’Onas apportent le sourire à la Pouponnière de Mbour
09 mars 2020

En lieu et place d’une cérémonie de réjouissances, les femmes de l’Office national de l’Assainissement du Sénégal (Onas) ont choisi des œuvres sociales pour marquer leur journée. Elles étaient ce dimanche, les hôtes des pensionnaires de la Pouponnière ‘‘Vivre Ensemble’’ de Mbour pour une remise de dons. Un geste à travers lequel, elles ont voulu appuyer les efforts des responsables en faveur des enfants.

Pas de réjouissances ni de folklore ce 8 mars, en marge de la Journée mondiale qui leur est dédiée, pour les femmes de l’Office national de l’Assainissement du Sénégal (Onas). Elles ont saisi l’occasion de l’assemblée générale ordinaire de leur amicale qu’elles tenaient à Mbour pour faire le déplacement à la Pouponnière ‘‘Vivre ensemble’’ de la localité où elles ont remis un lot de denrées aux pensionnaires du site.  Un don constitué de denrées alimentaires (riz, huile, biscuits, lait, etc.), de produits détergents, d’eau, entre autres, pour appuyer les responsables du site dans la prise en charge des enfants. Une action sociale de la structure dirigée par Adja Gnagna Niang pour qui, « en tant que mères, en tant que femmes, il était important pour nous de venir en aide à la pouponnière ». Pour elle, cette activité fait partie des activités prévues dans le plan d’action de la structure créée en 2003 et qui fait beaucoup dans le social. Avec notamment, des actions dans divers hôpitaux « pour aider des femmes atteintes de cancer, des aides en faveur des enfants prisonniers de Fort B, des femmes de la prison du Camp pénal, etc. ». Sensibles à la situation des enfants trouvés sur place mais aussi, aux efforts consentis par les responsables. Mme Niang et compagnie espèrent revenir pour d’autres actions car selon elle, la structure et les entités similaires « doivent être appuyées, encouragées ». D’où le plaidoyer pour inciter d’autres entités comme les associations mais aussi, les particuliers à leur apporter leur aide. Le geste de l’Amicale des femmes de l’Onas a été bien apprécié par le Coordonnateur de la Pouponnière, Oumar Gaye. Qui a rappelé que « 150 enfants dont 90% sont des orphelins de mère sont pris en charge dans le site suite à des décisions de justice ». Ils bénéficient d’une prise en charge totale (nourriture, santé, habillement, etc.) « avec l’appui de donateurs qui nous viennent de partout ». C’est en ce sens qu’il s’est félicité de la contribution de leurs hôtes du jour dont l’action devrait les soulager pendant un temps.

Source: 
le SOLEIL