Ministère de l’Eau et de l’Assainissement

Pour toute réclamation ➜ 81 800 10 12Nous Contacter ➜ ⎪ Le PNDDAA

 

Bannière AAE

Le Directeur Général de l’Office National de l’Assainissement du Sénégal (ONAS), Lansana Gagny SAKHO élu vice-Président de l’Afrique de l’Ouest de l’Association Africaine de l’Eau (AAE).

Le Directeur Général de l’Office National de l’Assainissement du Sénégal (ONAS), Lansana Gagny SAKHO élu vice-Président de l’Afrique de l’Ouest de l’Association Africaine de l’Eau (AAE).
Le Directeur Général de l’Office National de l’Assainissement du Sénégal (ONAS), Lansana Gagny SAKHO élu vice-Président de l’Afrique de l’Ouest de l’Association Africaine de l’Eau (AAE).
22 novembre 2019

 Le comité Sénégal de l’Association de l’Association africaine de l’Eau (AAE), à travers l’Office national de l’Assainissement du Sénégal (ONAS), vient d’être désigné à la vice- Présidence de ladite association pour la zone ouest africaine.  C’était à l’occasion de la tenue à Kampala (Ouganda) des 83èmes assises du Conseil scientifique et technique (CST) de cette organisation pan africaine du secteur de l’Eau. 

 

Le Directeur général de l’ONAS, M. Lansana Gagny SAKHO, par ailleurs, Président du comité Sénégal de l’AAE, est devenu, pour un mandat de deux ans (2020-2022) renouvelable, le Vice-Président pour l’Afrique de l’Ouest. L’AAE regroupe quelque 115 opérateurs (sociétés) d’eau et d’assainissement provenant 45 pays. Elle a une vocation professionnelle et politique pour renforcer les capacités de ses membres et influencer positivement la promotion de la gestion de l’Eau et de l’Assainissement en Afrique. 

Le comité Sénégal avait auparavant, réintégré le Comité directeur (CD) de l’AAE qui est la première instance de décision de cette Association après le Congrès. Il y est désormais représenté en tant que membre prendre à part entière par l’ONAS, en sa qualité de Président du comité national.

Ce mandat est le reflet de la volonté politique de son Excellence le Président Macky SALL qui fait de l’amélioration du cadre de vie des populations un des axes prioritaires de son système de gouvernance. Avec un portefeuille d’investissement en cours de près de trois cent milliards (300.000.000.000) de FCFA, le Sénégal reste un modèle en matière d’engagement des pouvoirs publics sur le continent Africain.

Des projets majeurs sont en cours d’exécution à Rufisque, Cambérène, Tivaouane, Touba, Kaolack, Tambacounda, Matam, Saint Louis, Pikine, Louga, Sédhiou, Ziguinchor…  Il y a le programme de dépollution nord de Dakar qui permettra de multiplier par 4.5 la capacité de traitement de la station d’épuration de Cambèrene et le déplacement de l’émissaire. Il y a surtout le projet de dépollution de la baie de Hann qui, en sus de régénérer la baie de Hann, permet l’accès à un système d’assainissement de près de 500.000 personnes. Ce projet verra la mise en place du premier système pollueur payeur en Afrique.

Le choix de l’ONAS c’est également une reconnaissance du leadership de notre pays dans le domaine de l’Assainissement en matière d’innovation en Afrique. En effet, avec l’appui financier de la Fondation Bill et Melinda Gates L’ONAS, a lancé en 2011, le Programme de Structuration du Marché des Boues de Vidange (PSMBV) dans les zones péri-urbaines de Dakar à travers le développement de l’assainissement autonome. Cette option est en parfaite cohérence avec l’axe 1 du Plan Sénégal Émergent (PSE) qui souligne l’importance du partenariat public-privé.  Ce projet pilote est entré dans sa phase de passage à l’échelle avec des contrats de délégation de service public pour 10 années avec des opérateurs privés sénégalais.

Le Sénégal c’est aussi la présidence l'Association Panafricaine des Acteurs de l'Assainissement autonome (APAA) avec M. Ibra Sow actuel président de l'Association des Acteurs de l'Assainissement du Sénégal (AAAS). Avec des opérateurs de vidange regroupant 18 pays du continent dont 11 francophones et sept anglophones, les membres l’APAA veulent marquer la rupture en œuvrant dans l'optique de rendre l'assainissement autonome un secteur marchand et mieux organisé. Le lancement de cette plateforme a été possible grâce à l'appui de l'Association Africaine de l'Eau, le Centre for Affordable Water and Sanitation Technology (CAWST) et la Fondation Bill & Melinda Gates (FBMG).

Le Sénégal, c’est également, à travers l’Association Sénégalaise de Normalisation (ASN), l’adoption de la norme ISO 30500 qui marque le début d’une reconnaissance de la gestion intégrée de l’assainissement autonome. Cette norme spécifie les exigences générales de performances et de sécurité pour la conception, les essais ainsi que les considérations de durabilité relatives aux systèmes d’assainissements autonomes (SAA). 

En direction du prochain forum mondial de l’Eau ‘Dakar 2021’, Mr SAKHO s’est engagé à relever le défi de mobiliser un grand nombre de sociétés d’eau dans le continent et ailleurs mais également de jouer un rôle important dans l’adressage des enjeux pour une meilleure prise en charge des problématiques du secteur.