Ministère de l’Eau et de l’Assainissement

Pour toute réclamation ➜ 81 800 10 12Nous Contacter ➜ ⎪ Le PNDDAA

 

Bannière AAE

Assainissement & santé publique en Afrique

Assainissement & santé publique en Afrique
Assainissement & santé publique en Afrique
19 juillet 2019

Avec 650 millions d’habitants encore privés d’infrastructures d'assainissement, l’Afrique se trouve aujourd’hui dans une situation identique à celle de l’Europe du XIXème siècle. La différence réside dans l’imposition de l’assainissement par les états européens en réponse aux problèmes de santé. Cette place prioritaire dans les politiques publiques s'est vue renforcée par l'irruption récente des enjeux environnementaux : l’idée de laisser les eaux usées industrielles, urbaines ou ménagères sans traitement n'est plus admise.

 

Il est important d’attirer l’attention sur les travaux en Inde de Dean Spears (2011), portant sur la défécation à l’air libre et ses effets sur la santé. Un des résultats les plus remarquables est la corrélation trouvée entre défécation à l’air libre et le retard de croissance des enfants, sachant que l’influence du facteur « nombre de calories consommées par jour » a pu être éliminée. La défécation à l’air libre aurait plus d’impact sur la croissance des enfants que l'apport journalier d’un minimum de calories. Sur la base d’autres enquêtes réalisées dans différents pays, ce résultat est consolidé par le constat que la défécation à l’air libre est un bon indicateur prédictif de la taille des enfants à un âge donné.

 

Une des pistes de promotion de l’assainissement pourrait être la mise en avant du lien entre assainissement et croissance économique comme les études de la banque Mondiale tendent à le montrer. Elles témoignent de la relation entre assainissement et croissance économique du pays, encouragent la mise en œuvre de politiques sanitaires et démontrent les retards économiques engendrés par l'inaction.

 

Dans un contexte de déficit alimentaire et énergétique criant, la possibilité́ d’utiliser les ressources issues de l’assainissement pour combler un tant soit peu ce déficit pourrait ouvrir des perspectives de croissance économique très intéressantes. Ainsi, un argumentaire basé sur des données concrètes de production d’énergie et d'apport de fertilisants donnerait une visibilité́ dont manque l’assainissement et qui est essentielle. Une partie du succès des politiques d’accès à l’eau potable : le château d’eau, étant visible, peut être inauguré et affiché politiquement alors que les infrastructures d'assainissement se trouvent par nature enterrées et peu visibles.

 

Tant que nous ne nous intéresserons pas à la thématique de l’assainissement, la situation sanitaire a peu de chances de s’améliorer. Sous l'hypothèse que la croissance économique, induite par l'assainissement, suffise à susciter l'intérêt des décideurs politiques, nous aurons alors à agir sur la santé publique tout en produisant des biofertilisants et des énergies renouvelables. 

 

Lansana Gagny SAKHO, Directeur Général de l'Office National de l'Assainissement du Sénégal